ARS MAGNA,
NUIT DE NÖEL 1922 DE L'ADEPTE,
PSAUME DE LA RÉINTÉGRATION -
Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz

 

La première de couverture du livre Ars Magna de Milosz publié par Les Éditions Les Trois R en décembre 2016. Le nom de l'auteur est suivi du titre "Ars Magna", suivi de : "La nuit de noël de 1922 de l'Adepte" et du "Psaume de la réintégration". En-dessous, la planche 12 de l'ouvrage de Lambsprinck "De Lapide philosophico". Le logo signature des Éditions Les Trois R clôture la mise en page de ce livre.

 

NOTES DE L'ÉDITEUR

Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz (1877-1939), que vous connaissez sans doute pour l’amitié profonde qu’il vouait aux oiseaux, nous décrit, dans Ars Magna, une extraordinaire expérience qui lui fera dire plus tard qu’il avait rencontré le soleil spirituel...

Et cette expérience s’inscrit dans des vues stupéfiantes : ainsi Matière-Espace-Temps nous serait donné en bloc – sans doute nous sommes-nous égarés en les dissociant – et ce bloc, le Mouvement, serait celui, initial, du Sang, de notre sang : « ... secret hermétique très ancien hérité, avec le mouvement du sang, de mes ancêtres les souverains de la Lusace¹. »

La première de couverture du livre Ars Magna de Milosz publié par Les Éditions Les Trois R en décembre 2016. Le nom de l'auteur est suivi du titre "Ars Magna", suivi de : "La nuit de noël de 1922 de l'Adepte" et du "Psaume de la réintégration". En-dessous, la planche 12 de l'ouvrage de Lambsprinck "De Lapide philosophico". Le logo signature des Éditions Les Trois R clôture la mise en page de ce livre.

 

Nous cheminons effectivement en Philosophie Her­métique, et non en littérature :

« Toutefois, ils affirment superbement qu’à celui qui en sortirait [de l’atmosphère], le soleil apparaîtrait non pas jaune ou rouge, mais bleu, électriquement et glacialement bleu dans un espace funèbre éclaboussé d’univers blafards.

« S’il en est vraiment ainsi, quel enseignement de charité ne nous donne-t-il pas, ce scientifique soleil qui, en traversant notre atmosphère humanisée par notre respiration aimante et anxieuse, redevient le doux Sol des pieux laboratoires de jadis  ². »

Nous nous attacherons à pénétrer une pensée extrêmement dense et riche, aux feux étincelants de multiples joyaux, à ressentir l’angoisse toute métaphysique du lieu inconnu où se tenait Milosz, – où nous nous tenons tous, sans cesse, sans jamais en prendre conscience... Il faut lire et relire Ars Magna maintes fois : comme toute chose inconnue, de prime abord nous n’en discernons pas le contour ; mais peu à peu, nous approcherons l’intimité d’un auteur admirable et nous serons alors en mesure de nous retrouver dans la sphère même de sa révélation...

Vraiment, c’est une chance et une joie de rencontrer, comme l’écrivait René de Berval, « cet être merveilleux et magnifique  ³ », qui se qualifiait lui-même de « fils du Cosmopolite errant » : c’est assurément l’un de ces Nobles Voyageurs qui ont toujours quelque trésor à nous confier...

  1. Ars Magna.
  2. Ibid., Lumen.
  3. Collectif. O. V de L. Milosz. Paris, Éditions André Silvaire, 1959, p. 22.

DESCRIPTIF

 

COMMANDER POUR LA FRANCE

Frais de port :

Modalités de règlement :

 

COMMANDER POUR L'UNION EUROPÉENNE ET POUR LA SUISSE :

Frais de port :

Modalités de règlement :

 

COMMANDER POUR LES AUTRES PAYS :

Frais de port :

Modalités de règlement :

Merci d'informer les personnes qui sont susceptibles d'être intéressées par cette double parution.

 

Éditions Les Trois R
15, allée Jean-Nicolas Fortin
37400 Amboise
France
Tél. : +33 (0)2 47 79 38 02
editions.lestroisr@free.fr